Pendant un mois, l’artiste verrier Lucie Roy et la réalisatrice et photographe Émilie Saccoccio ont développé un travail de recherche autour du paysage et de la mémoire, avec 10 résidents de la MARPA de Colombey-les-belles.

Comment faire apparaître des formes de nos souvenirs ? Comment expliquer la fixation de certains paysages dont l’expérience peut-être aussi fugace qu’intensément ancrée en nous ?

C’est au moyen d’une suite de dispositifs imaginés par les deux artistes que chaque personne s’est lancée dans une recherche mémorielle et sensorielle au moyen de la matière verre, de l’écriture et de la photographie.

Le produit de cette recherche est fragmentaire, composé d’allers-retours entre images qu’on s’approprie, qu’on choisit parce qu’elles nous « parlent » et souvenirs d’une vie dans le territoire lorrain. Les objets s’attardent sur une texture d’écorce ou la finesse d’une pomme de pin et dans cette matière mémorielle multipliée, se dessinent les promenades en forêt et leurs récoltes, la vie pendant la seconde guerre mondiale, le premier voyage en train, le chant d’un oiseau.

Musée d’art et d’histoire de Toul
25 Rue Gouvion Saint-Cyr
54200 Toul
03 83 64 13 38

du 19 octobre au 29 décembre.